Sessions d'écoute

Ces sessions d’écoute ont pour but d’offrir au public un répertoire musical rare ou méconnu, rendu accessible grâce collections de partenaires.

Inspirées par les meikyoku kissaten* au Japon, Les sessions Marteau réhabilitent l’écoute de la musique dans un espace où le public peut ralentir et s’immerger dans l’univers de pièces musicales sélectionnées avec soin par des commissaires invités.

Meikyoku kissaten*, que l’on pourrait traduire par « cafés muets où l’on écoute des chefs-d’œuvre musicaux », ont vu le jour dans les années 1940 dans le but de démocratiser l’accès à des enregistrements.

En partenariat avec les commissaires invités.